La gestion des espaces verts : tout au naturel !

La législation est de plus en plus drastique concernant l'usage de phytosanitaires dans les collectivités territoriales : usage de combinaisons de sécurité, réglementation concernant la proximité à des points d'eau. Ce durcissement des règles d'usage, impulsé par l'Union européenne va de pair avec la prise de conscience collective du danger de tels produits pour l'environnement et la santé.

Le plan de gestion communal

Aujourd'hui, sur le territoire communal, le traitement avec des produits chimiques de synthèse n'est plus utilisé. Un choix important, qui a impliqué une remise en question profonde des services techniques dans leurs méthodes de travail et qui leur demande, au quotidien, une souplesse et une capacité d'adaptation permanente pour le bien-être de tous.

Le plan de gestion des espaces verts communaux vous est présenté sous la forme d'une cartographie de synthèse vous permettant de comprendre aisément comment votre espace de vie immédiat et les espaces que vous fréquentez sont gérés par les services communaux. Il est un document de travail pour les services techniques, qui s'enrichira d'autant plus s'il se construit également avec les suggestions et propositions des habitants eux même.

La commune a engagé un travail de fond pour renoncer au désherbage chimique sur l'ensemble de son territoire, ce qui a des répercussions sur votre environnement direct et nécessitera que tous, citoyens et intervenants en matière d'aménagement urbain, changent leur perception quant à la qualité des espaces verts. Ainsi, il nous faut développer une tolérance nouvelle à l'égard des " mauvaises herbes ", notamment des pissenlits qui se feront dorénavant plus visibles.

Par ailleurs, il faudra également s'habituer à voir les espaces verts avec une repousse plus longue que par le passé car l'une des façons naturelles pour enrayer l'invasion de la mauvaise herbe est de maintenir le gazon plus haut et plus fourni. Les pratiques d'entretien des parcs et espaces verts peuvent donc s'adapter à un environnement sans pesticides.

Ces changements nous obligent à modifier notre vision quant à l'aménagement des espaces verts urbains. Chacun à son niveau, peut agir pour préserver sa santé, son environnement et sa planète.

En pratique sur la commune

  • Pour maintenir la biodiversité et attirer les espèces auxiliaires, les branches mortes des arbres coupées sont entassées sur place pour leur fournir un abri. Plus de 6kms de haies ont été plantés dans le cadre des travaux connexes de l'A87.
  • Une chiroptière (habitat à chauve-souris) a été aménagée dans les combles de l'hôtel de ville.
  • Un bassin  de rétention d'eau a été aménagé en pente douce à l'hôtel de ville pour favoriser l'implantation de batraciens. Une colonie de crapauds accoucheurs en anime les abords par son chant flûté.
  • Un conservatoire du Robinier a été implanté à l'arrière de l'hôtel de ville pour ses propriétés mellifères. Il y accueille une ruche destinée à mesurer la mortalité des abeilles sur la commune et à renforcer leur activité pollinisatrice.
  • Afin de favoriser le développement d'un habitat propice à la préservation de la diversité de la faune, le nombre de tontes est diminué sur toute la commune.
  • Vous verrez peut-être les agents municipaux munis d'une bombonne de gaz à roulettes et d'un chalumeau, c'est le désherbage thermique.


Espaces protégés et classés à Mûrs-Érigné

On peut observer à Mûrs-Érigné de nombreux espaces où la faune est abondante en raison d'une approche environnementale douce.

La Direction Régionale de l'Environnement de l'Aménagement et du Logement des Pays de la Loire met à disposition des données environnementales sur Mûrs-Erigné (cartographiques). Mûrs-Érigné, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, fait partie du périmètre du Val de Loire, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Parmi les sites classés et inscrits en zone de protection réglementaire :
- Le site de la Roche de Mûrs

Parmi les sites classés " Natura 2000 " :
- La vallée de la Loire, de Nantes aux Ponts-de-Cé et les zones adjacentes.

Parmi les Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Floristique et Faunistique:
- Le lit mineur, les berges et les iles de Loire, entre les Ponts-de-Cé et Mauves-sur-Loire
- Les prairies entre Loire, Louet et Aubance.
- Les coteaux schisteux de la Roche de Mûrs
- La vallée de la Loire à l'amont de Nantes.

Parmi les Zones Humides d'Importance Nationale:
- La Loire (entre Vienne et Maine)

Le refuge LPO :
Créé fin 2004 et localisé dans le secteur parc du Jau - parc Saint Pierre - Hôtel de ville, le refuge propose diverses animations pour expliquer aux enfants et leur famille que la façon de traiter les espaces verts a une répercussion directe sur la faune.